28 jan

Une estimation à Collioure peut-être un frein pour négocier !

AdobeStock_95944969

Lorsqu’on achète un logement à Collioure, on a tout intérêt à négocier. Seulement, est-ce si facile ? Dans la tête des acheteurs, négocier fait quasiment partie du processus… Ne pas négocier, donc ne pas faire baisser le prix d’achat, signifie, selon eux, avoir mal acheté. Et si c’était une erreur ? Comme nous l’avons déjà dit dans de précédents articles, les acheteurs sont aujourd’hui très sensibles au prix. Lorsque celui-ci est trop élevé, ils ne se déplacent pas pour visiter. Et comme ils ont accès à tous les prix de l’immobilier sur Internet, il leur est facile de comparer, de juger les annonces et d’écarter celles qui ne pas dans les  » clous « .

Peut-on négocier à tous les coups ?
Que font les vendeurs, dans ces conditions ? Pour séduire le maximum d’acheteurs, ils se gardent bien de fixer un prix qui ne correspond pas à la valeur de leur logement. Ils fixent donc, ce que les professionnels de l’immobilier, dans leur jargon, appellent un juste prix. Et pour les aider, ils font appel aux agences immobilières et font réaliser une ou plusieurs estimations à Collioure.

Vous pouvez espérer négocier de 2 et 5 % du prix de vente affiché
Vous comprenez bien que si un vendeur a fait faire une estimation à Collioure et qu’il a fixé un prix qu’il croit être le bon, le vrai, il n’aura sûrement pas envie de le baisser dans les semaines qui suivent la mise en vente de son logement. Le faire changer d’avis et accepter une offre plus basse sera compliqué. En réalité, depuis Internet, les biens immobiliers se négocient de moins en moins. Et vous pouvez espérer négocier de 2 et 5 % du prix de vente affiché. À condition d’avoir du doigté et de bons arguments !

Autrefois, il y a 20 ans, avant l’avènement du web, il est vrai que les vendeurs surestimaient tous leur bien immobilier. C’était la règle. Ils espéraient trouver le pigeon. On pouvait donc négocier. Aujourd’hui, à moins que le bien soit en vente depuis 3, voire 6 mois, ce n’est plus possible.

O.D. / Bazikpress © Bits and Splits

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée